HistoriqueObjectifsServices offertsÉquipePour nous joindre

Historique

En 1980, la Société Elizabeth Fry du Québec ouvre la Maison Thérèse-Casgrain, une maison de transition pour femmes, la première du genre au Québec. Installée dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, elle dessert actuellement la région montréalaise ainsi que l’ensemble du territoire sud-ouest de la province. Elle héberge chaque année environ 100 femmes qui, toutes, sont en démarche de réinsertion sociale.

Elle est financée en grande partie par le Service correctionnel du Canada et les Services correctionnels du Québec.

La Maison Thérèse-Casgrain peut accueillir une quarantaine de personnes pour des séjours d’une durée qui varie de quelques semaines à plusieurs mois. Les résidentes sont référées par la Maison Tanguay et l’Établissement Joliette, ainsi que par les intervenants correctionnels de la communauté.

Les femmes provenant de l’établissement provincial peuvent être hébergées à la Maison de transition dans le cadre de : 1) une permission de sortie 2) une permission de sortie préparatoire à une libération conditionnelle ou 3) en libération conditionnelle.

Le femmes référées par le pénitencier fédéral résident à la Maison Thérèse-Casgrain dans le cadre de : 1) une permission de sortir 2) une semi-liberté 3) une libération d’office assignée en résidence ou 4) une libération conditionnelle.

Des femmes en sursis ou en probation avec surveillance peuvent être exceptionnellement hébergées à la Maison si elles sont référées par un intervenant correctionnel de la communauté.

Objectifs

  • de favoriser la ré (intégration) socio-communautaire;
  • d’être une solution de rechange à l’incarcération;
  • de prévenir la récidive;
  • de responsabiliser la personne contrevenante face à son comportement;
  • de favoriser chez la femme contrevenante des attitudes et des habiletés qui lui permettront de développer son potentiel.

Services offerts

  • La Maison offre aux résidentes un encadrement continu grâce à une équipe de conseillères professionnelles présentes 24 heures par jour, sept jours par semaine.
  • Ses intervenantes offrent aux résidentes un suivi de type psychosocial de même que des suivis spécifiques qui tiennent compte des problèmes de chacune : prévention de la rechute en toxicomanie, violence conjugale ou familiale, relations interpersonnelles, santé, etc. Elles interviennent également sur le plan délictuel afin de prévenir la récidive et d’éviter un retour dans le système judiciaire.
  • À la Maison Thérèse-Casgrain, l’aide aux femmes s’étend à la recherche d’emploi, la formation professionnelle, le retour aux études et la recherche d’un logement, le budget, la famille, la santé ainsi qu’envers toute forme de dépendance.
  • Par ailleurs, les résidentes peuvent bénéficier d’un suivi de groupe dans des programmes de réhabilitation psychosociale : prévention de la rechute, gestion de la colère, autonomie affective et ateliers de créativité.
  • Des ordinateurs sont mis à la disposition des résidentes pour leur permettre d’effectuer des recherches d’emploi, de logements, de ressources et autres, via l’Internet.
  • En 1992, un programme de cohabitation mère-enfant a été mis sur pied afin d’offrir aux résidentes un lieu d’accueil pour les aider à maintenir le lien parental.
  • De plus, les résidentes qui en font la demande peuvent bénéficier des services d’une équipe de bénévoles disponibles pour leur offrir soutien et accompagnement.

Équipe

L’équipe de la Maison Thérèse-Casgrain est composée d’une directrice clinique, trois conseillères cliniques, une intervenante de jour, une intervenante de nuit et d’intervenantes de soutien présentes jour, soir et nuit, sept jours par semaine.

Elles ont pour rôle de soutenir, orienter et encadrer les résidentes dans leurs différentes démarches au plan de la réinsertion sociale. Elles sont formées avec différents modèles d’intervention afin de répondre aux besoins multiples et variés de la clientèle.

Maison Thérèse-Casgrain

5105, chemin de la Côte Saint-Antoine
Montréal (Québec)
H4A 1N8

Tél. : 514.489.3887
Fax : 514.489.2598

Directrice clinique :

Christine Champagne
Tél : 514.489.3887 ou le 514.489.2116 poste 227
@

Pour joindre notre équipe de bénévoles nous vous prions de contacter Christine Champagne, directrice clinique de la maison de transition.